• AVEC DES PATATES ...

    7 février 2010

    Avec un trop plein de pommes de terre dans le cellier et au lieu de laisser germer ces patates, j'en fais une brioche.
    L'une des préférées de fiston !


    BriochePatates.jpg

    Pour cela je pèse 500g de pommes de terre que je réduis en purée et j'ajoute autant de farine (avec une bonne cuillerée de gingembre). Je malaxe à la main (parce que le contact est très doux) pour faire le mélange.
    Avec une spatule en bois, j'y  casse 2 oeufs entiers et ajoute le beurre mou en morceaux (100g) puis la levure de boulanger (tiédie dans de l'eau chaude). Ensuite je reprends la pâte à la main et la pétrie en ajoutant de la farine jusqu'à ce qu'elle ne soit plus collante mais toujours élastique.
    Dans la recette il faut ajouter du sucre que j'ignore allègrement puisque de toute façon la brioche sera tartinée de confiture.

    Je récapépète les ingrédients :
    500g de pommes de terre
    500g de farine
    100g de beurre mou
    50 g de sucre glace (pour la présentation)
    1 cuil. café de sucre
    2 oeufs entiers
    sel
    50 g de levure de boulanger
    4 cuil. à soupe d'eau
    1 cuil. café de gingembre

    Mettre la pâte dans un moule et couvrir d'un linge. Laisser lever dans un endroit tiède pendant une heure minimum.
    Une fois gonflée, cuire dans un four très chaud (th.7 ou 8) pendant 40 minutes.
    Une fois sortie du four, démouler la brioche puis la servir avec du sucre glace saupoudré sur sa robe.


    Petitdej.jpg

  • OUPS ! que le temps passe vite ...

    30 janvier 2010

    Je n'ai pas vu ce mois de janvier passé. Entre les petits bobos, le travail et les cours. Donner du temps à ses amis et "supporter" le quotidien. 
    Essayer de pondre un article, améliorer ses photos ou les mettre en valeur. Tricoter un ch'tit peu.
    Et cette neige qui vient, qui fond et qui revient ... Et les cours au Cnam que je suis, cours du soir du mardi et vendredi de 18h15 à 21h15. En hiver l'envie me guide davantage dans mes chaussons à la sortie du travail que dans une salle de classe. Mais je me suis investie depuis ce mois d'octobre 2009 donc impossible de faire pâle. 
    Et puis, hier soir, c'était le dernier cour du vendredi, avec exposé en groupe et notation. Ce dernier cours a terminé par une petite collation. J'avais fait des petits cakes salés et il y avait sur la table un petit pâté en croûte, une tarte à l'oignon fait maison, une brioche tranchée du boulanger, jus de fruits, cidre, crémant... et tout le nécessaire jetable ...
    Je serai en vacances la semaine du 13 février, je trouverai du temps pour détailler ce qu'est le CNAM, les cours que je suis. Cela pourrait t'être utile ou à l'un de tes proches.

    Enfin ! Quel début d'année rapide et pas si monotone qu'il n'y parait.
    Aussi j'ai retrouvé le griffonnage de mon explication de l'écharpe gaufre. Je me suis dit qu'elle pourrait t'intéresser ou quel qu'unes.

    Lécharpegaufre
    Monter 38 mailles si l'on tricote avec les aiguilles n°6
    Tricoter 4 rangs mailles endroit  (donc 2 rgs mousse)
    5° et 7°rg : 1ml + *4m env. + 2m end.* + répéter  * 5 fois + 1 ml
    6° et 8°rg : tricoter les mailles comme elles se présentent
    du 9° au 12°rg : tout en jersey endroit (donc 4 rgs jersey)
    13° rg : reprendre au 5°rg
    et ce jusqu'à usure des aiguilles et mort des pelotes mais finir par 4 rangs de jersey ( 2 rgs mousse) ...

    Et puis ! hasard ou télépathie, voilà que la factrice sonne à 12h00 pour m'annoncer un colis. Je descends acquérir le paquet volumineux de 4 kgs ? ? ?

    C'est Sylvie qui a reçu la fameuse écharpe gaufre qui m'en remercie avec chocolats, confitures ... c'est indécent de rentrer dans les détails car je ne pourrai les partager avec toi. Mais en plus, elle a ajouté une grosse boule de 400g,  laine bleue ... J'en suis sans voix, et une Dada sans voix, c'est du presque impossible.
    Merci infiniment, tendrement Sylvie
    Mais Merci aussi ...
    Merci  Gislaure, Merci Corinne, Merci  Coralie, Merci  Tibrikot et Merci  Mirabelle de m'adresser un geste d'amitié, un signe d'affection, un soupçon de tendresse.
    Et bientôt Merci Zelphie ... 

  • Tout est prétexte pour encore tricoter ...

    24 janvier 2010

    Décidément, j'ai du mal à lâcher les aiguilles. Il faut dire que depuis que j'ai eu bobo-popo, après un ménage sommaire, je me réfugie dans le lit car je ne tiens plus en station debout ou assise sur une chaise.
    Quelle petite nature suis-je !
    J'ai appris une naissance en avance, aussi, j'ai très vite tricoté une petite layette en coton. Depuis, j'en ai une autre en route, ce sera une petite tunique.

    Recemment-mis-a-jour11.jpg

    J'ai profité également de terminer un petit débardeur de garçonnet de 2 ans bientôt. Il lui manquait col et boutons, voilà chose faite.

    Recemment-mis-a-jour9.jpg
    Et The New of January : The Doggy Scotty a eu 5 ans la mémère, le mercredi 20 janvier.
    Et de plus, cette année sommes nous  conscrits (?) ou presque (!) (?) ...
    Elle a comme moi, officiellement en 2010,  45 ans,  l'âge de sagesse ?
     
    Recemment-mis-a-jour10.jpg
    Pour elle ou pour moi ?

    Et comme d'habitude, en prenant un angle de vue plus large, tu peux te rendre compte que la demoiselle est comme qui dirait ... "envahissante" !
     Ses admiratrices diront qu'elle m'aide dans le choix des boutons, qu'elle retient la poupée qui allait tomber, qu'elle veille à ce que la photo soit réussie ...  

    Bref : Petit débardeur, modèle 2009 Phildar, en pelotes "Charly" du dit magasin, très douces à tricoter et qui ne coûtent que 99cts sans solde !

    Recemment-mis-a-jour13.jpg
    La layette fushia en coton (3 mois) toujours Phildar (dont Mirabelle c'est débarassée à bon escient puisqu'elle me les a offertes), modèle dans le mensuel Idéal Layette de décembre 09 et culotte pour la poupée cousue par ma toujours complice et cadette, Mirabelle.

    SDC13573.JPG
    SDC13577.JPG
     

  • La concurrence devient rude ...

    15 janvier 2010
    Je me demandais s'il était nécessaire de donner des nouvelles de mon fessier endommagé (en tout bien, tout honneur) ou de celles de Scotty !
    J'ai l'impression qu'actuellement mon arrière train vole la vedette au chien de la maisonnée.
    Comme quoi le succès tient à peu de choses !

    Et si je revenais en détail sur les circonstances de "l'accident" :
    Ce lundi matin, je prenais fonction à d'autres horaires que les semaines dernières. C'est à 7h45 que je devais me glisser derrière mon bureau. J'avais bien petit-déjeuné, j'étais aussi fraîche qu'une quadragénaire peut l'être, c'est à dire, encore un peu frippée par une nuit un peu courte, aux hormones en voie de vieillissement mais encore aguerries et aux paupières semi ouvertes, à l'allure joviale.
    Il ne me restait qu'une quinzaine de mètres à piétiner avant de sortir les clefs. Et malgré mes petits pas prudents, je me sens interdite, sur un monticule de neige glacée, mon pied gauche posé à terre fermement, le droit, involontairement, se rappoche du premier et insensiblement s'entrechoque. C'est alors que sans système de poulie, mes deux pieds s'élèvent alors que mon popotin tombe sur le trottoir.
    La figure exécutée est belle et aurait été bien notée car je me retrouve à l'équerre, droite comme un i et les deux petites jambes allongées mais jointes. La note est à débattre mais je dois sans doute méritée un 8,5/10, peut-être même un 9 mais impossible d'envisager un ralenti, et même une répétition.
    Je suis tellement sidérée de cette "perfection" que c'est moi qui éclate de rire et non un passant. Je me relève aussitôt car si le ridicule ne tue pas il embarrasse fortement. Et je commence à ressentir le bobo. La suite, tu l'as connait.
    Depuis, la douleur persiste mais je me soigne avec ce fameux antidouleur. Lorsque je décide de ne pas en prendre alors elle revient.
    Je connais le même manque avec le chocolat, si je n'en prends pas, l'envie revient. Dois je en tenir quelque conclusion ? Y aurait-il quelque antalgique dans le cacao ?

    Dans le prochain article des nouvelles de Scotty qui va fêter ses bientôt 5 ans ! avec la même énergie !

  • Et Patatras !

    12 janvier 2010

    Par temps de neige, ça devait m'arriver un jour ou l'autre ... je suis tombée sur mon séant en allant travailler.
    Aïe Aïe ! ! ! Mes fesses n'ont pas rebondi comme un ballon, elles se sont écrasées et se sont étalées flasquement. J'ai réuni péniblement tout ce débordement dans mes deux mains, et, nous sommes rentrés, mon derrière et moi re-péniblement jusqu'à l'établissement.
    Une fois à l'abri, j'ai durement travaillé au secrétariat et accueil en tenant quelque fois la fesse gauche de la main gauche, ou bien de l'autre face-fesse. J'ai réussi à éveiller la compassion : de si grosses fesses qui ne protègent pas des bobos ? et un : t'es tombée c'est à cause de Voltaire ?
    J'ai bien pris des granules d'Arnica quelques heures après l'incident mais le mal était fait. Le plus difficile, je l'appris à mes dépends a été de m'asseoir. C'est à ce moment que poser sur son propre siège, on comprend l'expression : en avoir plein le cul ! Et il ne s'agit point de scatologie !


    fesse.jpg


    ça me fait penser que je ne comprends pas cette autre expression : avoir le cul bordé de nouilles ! Je n'ai jamais essayer de manger les pâtes par l'anus ? ! 
    Ben non ! J'ai pas encore dit de gros mots !
    Quoiqu'il en soit, j'ai fait une déclaration d'accident trajet au cas où ?
    Au cas où l'on ait besoin de scannériser mes fesses, de les photographier via rayons X, qu'un médecin (je l'espère malhonnête) les tâtonne, les ausculte ...
    Ciel! le célibat me pèse ... je divague ...
    Mais non! Ce sont les médicaments anti-douleurs ... ils sont à base de morphine.

    Et donc, comme m'a prévenue mon docteur (qui ne m'a pas tripoté, le vilain honnête docteur!) cela va durer 2 ou 3 semaines, et si c'est le coccyx de fêlé, 2 ou 3 mois. 
    C'était donc hier ... et j'arrive tout de même à me poser sur mon arrière train ... je suppose que le coccyx n'a été qu'effleure.
    Le seul remède prendre mon mal en patience
    et je me félicite d'avoir de grosses féfesses,
    et que l'auto-dérision comme l'autosatisfaction sont de bons médocs itou.

  • La corvée début de l'année ...

    9 janvier 2010

    Qu'est-ce que c'est dur ce début du premier mois de l'année ! Après ces deux grosses fêtes, suivent les voeux ...
    Mais si c'est une lourdeur pour certains-certaines, ce n'est pas là, pour moi, la corvée !
    La mienne est plus subtile, sordidement subtile.
    Je m'étais imaginée commencer ma période de régime en janvier mais ce n'était sans compter de finir les restes, les agapes, les chocolats que je suis "obligée" de manger car ça ne se fait pas de refuser un cadeau, que l'on doit faire comme si on aimait le cacao, et, comme on ne s'amuse pas avec la nourriture, que c'est pêché de jeter ... alors, je mange, je mange, je mange et quelque fois, je me nourris ...

    Picnik-collage.jpg

    Bon ! heureusement que le sucre est nécessaire pour la combustion des neurones nécessaires pour trouver  les voeux les plus sincères, les plus chaleureux à formuler sinon je pourrai culpabiliser. A ce sordide régime, j'ai fini et envoyé tous mes voeux ... et le dos des timbres doit être sucré. Désolée !



    SDC13099.JPG


    Et depuis, je "dois" partager la galette des rois ! Pfff ! !
    Vraiment Sehr Sorry Too Much !

  • Ivresse des pétales ...

    2 janvier 2010

    EcharpeFleur064.jpg


    Voici les explications pour l'écharpe fleurs.
    Elle est donnée  
    ICI chez Adetralala.
    Je dois avoué que je ne trouvais plus mon exemplaire car je savais par coeur les points associés à force de monter  longuement mais sans monotonie les boucles et brides.

     

     
    Il suffit de varier la matière des pelotes, les nuances des couleurs ou de les inventer comme sur l'écharpe de Constance (toujours héroïne du 1000° commentaire) qui préférais une écharpe noire. Noir c'est trop noir, aussi j'ai ajouté quelques grammes d'argent par ci, par là sans fondre l'argenterie familiale puisque Phildar propose des fils abordables.

    SDC12740


    Puis pour changer, j'ai prix deux jolies pelotes très colorées pour cajoler le cou d'une tata.
    Et même a presque 45 ans, point de tantes mais des tatas ...

    Couleur-Perroquet-2009.jpg

    Bureau2-copie-1.jpg
  • C'est la der des ders ...

    31 décembre 2009

    Je n'ai pas tricoté 14-18 écharpes en cette fin d'année mais presque.
    Pourtant j'avais envie aussi de couture, créer de nouvelles bottes de Noël comme l'an dernier ou des sachets de lavande depuis que tu m'avais offert un bouquet de lavande, Corinne. J'avais même sorti mes tissus, mes chutes, mon patron ...



    Et j'ai pourtant continué à fouiner dans mes cartons pour trouver mes 3-4 pelotes et j'ai monté, monté mes mailles, longtemps, longtemps ... Serais-je une écharpe-addict? Pourtant elles n'étaient pas pour moi!
    C'est grave docteur ?
    Je me serais quand même fait plaisir, car j'ai créé mes modèles, choisi mes fils qui une fois une certaine longueur atteinte révélaient plus de qualités qu'en pelote.
    J'ai surtout fait fondre mon stock ...


    Mais si ! Que je suis sotte, je me suis tricotée "ma mienne", la longue grise et je lui ai même fabriqué sa jumelle en rouge carmin.


    Couleur-de-Lune.jpg


    Les dernières nées sont aussi celles au crochet en forme de fleurs stylisées que j'ai déjà offerte et que la nature des laines rendent unique. Elles sont plus décoratives que protrectrices mais elles seront idéales pour le printemps car elles n'étoufferont pas la porteuse.
    J'avais même crocheté la petite noire pour Constance, héroïne de mon 1000° commentaires postés, ça s'imposait !

     

    EcharpeFleurs.jpg


    Et il y a cette  ... humm ... ce petit bout d'écharpe ... pas assez de fil pour faire plus long, la couleur me séduisait ... je ne savais qu'en faire.
    Et j'ai vu sur le Net la couverture d'un livre japonais, l'idée a germé, a fait éclore ce petit chauffe-cou.

     

    EcharpeJaponnaise


    Et il me manque d'autres photos ... au prochain numéro ...

    Couleur-Soleil.jpgPeleMele.jpg

  • Toujours des gaufres !

    20 Décembre 2009

    Après cet article ci et la première recette,

    Je voulais absolument essayer la recette de Sylvie depuis son commentaire :
    "Les miennes aussi sont toujours croustillantes.
     Je te donne la recette pour une alternative à la tienne
    Dans l'ordre (en mélangeant au fur et à mesure)
    pour 500 grs de farine - une pincée de sel - 100 grs de sucre - un demi litre d'eau, - ajouter 100 grs de beurre fondu - 3 jaunes d'oeufs - un demi litre de bière et enfin les 3 blancs d'oeufs battus en neige.
    Le tout peut être mélangé au batteur (attention aux projections) - ne pas laisser reposer - faire cuire immédiatement. Les gaufres sont croustillantes et très légères.
    Bisous
    ."


    C'est vrai qu'elles sont légères car beaucoup, beaucoup moins de beurre que ma recette, et point de lait.
    Je n'ai pas réussi à les faire croustillantes malgré tout.

    Est ce que cela vient du gaufrier ?



    gaufres2.jpg

    gaufres1.jpg 

    Mais depuis je tricote mes gaufres (toujours - si si !)

    Lecharpegaufre.jpg

    Une petite invention de gourmande ...


    echarpegaufre2.jpg

    KI Ki la Veut ?
    L'écharpe !
    pas la gaufre ni le chien ...
    N.B.: depuis, l'écharpe a été offerte à une fidèle lectrice du blog.
     
  • Encore plus belle !

    5 Décembre 2009

    Il ne s'agit pas de Scotty.
    Non ! ça suffit avec cette chienne. Elle a rien de mieux que moi, a du poil partout (et LES montre), elle ne tricote pas, n'écrit pas de texte, ne prend pas les photos ni ne les arrange. Elle ne donne aucune recette, ni de cuisine, ni de beauté.


    Celle qui est encore plus belle, c'est l'écharpe pêche une fois lavée et repassée. Et je trouve qu'elle a du chien !
    Et la boucle est bouclée !